Audencia x The Shift Project

The Shift Project et Audencia s’unissent pour améliorer l’intégration des enjeux écologiques dans les formations de gestion !

Dans le cadre du projet « Climatsup Business – Former les acteurs de  l’économie de demain », The Shift Project propose une méthode opérationnelle, pour intégrer les enjeux écologiques dans les enseignements en gestion, développée en partenariat avec notre Ecole et plusieurs autres établissements. De ce travail collectif découle notamment un rapport publié début novembre 2022.

Former tous les acteurs de l’économie aux enjeux écologiques, condition sine qua non pour mener la transition

Les managers ont un rôle décisif dans la transition vers une société décarbonée et résiliente. Ils doivent atténuer les impacts de leurs organisations sur l’environnement et œuvrer à l’adaptation de la société aux bouleversements en cours.

Mais ils sont rarement formés à ces enjeux. Seules 6 % des formations en management abordaient les enjeux écologiques dans des cours obligatoires en 2019. Notre activité économique dépend de flux d’énergie et de matière, des conditions climatiques et des écosystèmes. Elle doit respecter les limites planétaires pour être pérenne. Les responsables de l’économie de demain doivent pleinement intégrer cette réalité.

Les sciences de gestion et ses professionnels sont au cœur de cette révolution des idées et des pratiques. 94 % des enseignants en gestion considèrent d’ailleurs que leurs établissements devraient former les étudiants aux enjeux écologiques. L’urgence est indiscutable.

The Shift Project et l’école de management Audencia se sont associés en septembre 2021 dans le cadre du projet « ClimatSup Business – Former les acteurs de l’économie de demain », afin d’explorer comment accélérer la transformation des enseignements pour y intégrer les enjeux écologiques dans toutes les formations de gestion. Ce travail fait suite à un précédent rapport sur les formations d’ingénieurs, et sera complété à la fin de l’année d’un rapport dédié aux formations en finance dévoilé le 15 décembre 2022.

Consulter le rapport

Le rapport

Ce rapport est le fruit d'une collaboration inédite : plus de 150 professionnels de l'enseignement en gestion ont participé à ce projet, et plus d'une vingtaine d'établissements.
Au menu de ce rapport : des outils pratiques et des recommandations à destination des acteurs internes aux établissements (directions, enseignants…) mais aussi de tous les autres acteurs de l’enseignement supérieur (Etat, classements et accréditations, entreprises…).


Ces documents sont aussi à retrouver sur le site du Shift Project.

Focus sur le rôle et les réalisations d’Audencia

Notamment basé sur l’analyse approfondie des syllabi de cours 2021 d’Audencia et sur un sondage auprès de ses enseignants, le rapport souligne que deux programmes sur 3 à Audencia ayant une formation de tronc commun intègrent un cours obligatoire dédié aux enjeux écologiques, notamment au sein du programme Grande Ecole (PGE), le programme rassemblant le plus grand nombre d’étudiants, et donc à impact important.

« Le cours Economie et transition énergétique du PGE semble être une introduction aux enjeux écologiques complète ». Le rapport « salue la présence de ces cours obligatoires dès la première année » alors qu’en 2019, seulement 6 % des programmes des écoles de management incluses dans l’étude du Shift Project comprenaient un cours obligatoire sur les enjeux énergie-climat.

Une stratégie ambitieuse

Le rapport déclare également qu’« Audencia a fait preuve d’ambition dans sa stratégie en inscrivant la création de Gaïa, école interne de la transition écologique et sociale, dans ses grands axes stratégiques. Au cœur de Gaïa se trouve l’interdisciplinarité, et notamment l’intégration de sciences naturelles, essentielle pour apporter une bonne compréhension des enjeux écologiques et de leurs implications pour les organisations. Cela s’est traduit à la rentrée 2022 par un parcours d’un semestre entier au sein de Gaïa, qui a mené à la création de nombreux cours réinventant l’enseignement de la gestion à la lumière des enjeux écologiques. Ce nouveau parcours, que peuvent choisir de suivre les étudiants du PGE en première année de master, vient prolonger une dynamique qui avait été initiée quelques années plus tôt avec un cours obligatoire en tronc commun pour les étudiants en première année de PGE. »

Bien sûr, le rapport souligne également les efforts qu’il reste à mettre en œuvre pour atteindre l’objectif de son plan stratégique de former 100 % des étudiants aux enjeux écologiques.

« La transformation vers une économie et une société décarbonées, sobres et résilientes, ne relève pas d’un changement marginal, d’un coup de peinture verte sur nos manières de faire, mais d’un changement de paradigme profond sur la manière de penser et d’organiser notre système productif. La collaboration avec le Shift Project à travers ce projet inédit dans le paysage des écoles de management a permis d’engager une réflexion collective, rejointe par de nombreux établissements dans notre sillage, pour aboutir à une méthodologie de transformation des enseignements, qui est partagée avec humilité et surtout de façon vertueuse, afin que nous comme chaque acteur de l’éducation puissions nous en saisir et améliorer ou initier une meilleure prise en compte de ces enjeux. Pour Audencia, cet outil est une nouvelle étape, qui va nous aider à poursuivre le développement de Gaïa et son impact auprès de l’ensemble de nos professeurs et au cœur de tous nos programmes. »

Christophe Germain, Directeur Général d’Audencia